header

Dernière mise à jour : 02/10/2014

La cohabitation entre 2 lapins mâles ( Mise à jour : 04/05/2010)

Introduction

Comme expliqué dans l'article sur la cohabitation, c'est une cohabitation à hauts risques tout à fait déconseillée. Les mâles ne s'entendent généralement pas du tout et peuvent s'infliger de terribles blessures allant jusqu'à la mort de l'adversaire. Certains visiteurs nous ont objecté que nos deux lapins Malou et Talisman, mâles tous les deux, avaient l'air de parfaitement s'entendre et qu'ils ne comprenaient pas pourquoi nous écrivions sur le site que cette cohabitation était impossible.
Comme toutes les règles, celles de la cohabitation ont des exceptions. Il arrive que 2 mâles soient les meilleurs amis du monde mais c'est extrêmement rare et adopter 2 mâles c'est un peu jouer à la roulette russe. Pour le bien être des lapins cette cohabitation reste donc déconseillée.

Pourquoi les mâles ne s'entendent pas ?

Il faut toujours garder en tête que des siècles de domestication n'ont pas effacé l'instinct des lapins en matière de comportement. Ils agissent selon les lois de la garenne. Dans une garenne il y a un mâle dominant qui fait office de "roi". Les autres mâles sont des jeunes qui jouent et se chamaillent avant de partir fonder leur propre garenne. Les mâles adultes se côtoient peu et se battent régulièrement pour obtenir la place du "roi". Ils n'ont pas de relations "amicales" et passent leur temps à se pourchasser. Il n'est donc pas du tout naturel pour deux mâles d'avoir des relations fraternelles, à l'adolescence les liens du sang passent derrière le sens de la hiérarchie et l'instinct sexuel.

Quels sont les facteurs facilitant la cohabitation :

Il n'y a pas de règles mais la cohabitation peut être facilitée si :
-aucun des mâles n'a mauvais caractère ou ne montre d'agressivité particulière quand il est seul.
-les deux sont castrés. Libérés de leurs hormones, il sera plus facile de les faire cohabiter.
-s'ils sont frères et se sont toujours bien entendus. Mais ce n'est pas parce qu'ils sont frères que ça ne va pas dégénérer à la puberté. De plus adopter 2 frères n'offre pas la garantie qu'ils s'entendent, certains se disputent dès le nid !
-si les deux lapins disposent d'espace et ne sont pas obligés d'être l'un sur l'autre. Il est toujours plus simple de supporter un intrus si on a un coin où s'isoler loin de lui.

L'exemple de Malou et Talisman

Il est impossible de donner un mode d'emploi de la cohabitation de 2 mâles, chaque lapin est unique et réagira de manière différente. A travers l'exemple de Talisman et Malou, vous trouverez sûrement des indices vous aidant à comprendre les réactions des vôtres.
Voici tout d'abord une petite présentation des 2 protagonistes. Tout est important, l'âge, le caractère, le passé du lapin !

Talisman avait 2 ans 1/2 à l'arrivée de Malou. Il avait passé sa première année seul en clapier, puis un an chez nous en compagnie de notre lapine Emmi. Il avait donc déjà vécu une cohabitation avec une lapine plus jeune que lui avec laquelle il vivait un grand amour. Malheureusement Emmi est morte très jeune et Talisman s'est mis à déprimer après sa disparition. Nous avons donc décidé de lui trouver une nouvelle compagne.
Talisman a un excellent caractère, il s'entend avec tous les lapins et recherche la compagnie de ses congénères, mâles comme femelles. C'est un lapin très sociable. C'est un dominant qui a une autorité naturelle lui permettant d'éviter les bagarres trop violentes. Il grogne, il chasse les intrus mais n'attaque jamais.

Malou a été adopté à l'âge de 2 mois, à cette époque nous pensions que c'était une femelle. Nous n'avons donc pas pris de précautions particulières lors de leur rencontre. Malou est un lapin assez sociable lui aussi, mais qui a mauvais caractère, il est très irritable, cherche la bagarre, aime bien taquiner. Il n'est pas toujours très courageux et agit en traître. Il n'a aucune patience et quand il s'énerve, il mord très facilement. Bref avec lui il faut être autoritaire sinon c'est un tyran !

A son arrivée Malou était minuscule et très calme, il suivait Talisman partout, lui faisait des bisous, dormait contre lui...c'était le grand amour. Talisman s'est chargé de l'éducation de Malou. Sa seule exigence était le respect des horaires de siestes ! Nous ne les laissions jamais ensemble sans surveillance, Malou avait sa cage personnelle dans laquelle il rentrait pour dormir et manger.

A trois mois, nous savions que Malou était un mâle, nous avons donc commencé à être plus prudents. Malou a rapidement montré des signes de puberté et une volonté de dominer Talisman, il a fallu sévir mais les batailles et tentatives de castration maison étant de plus en plus fréquentes, nous avons dû les séparer jusqu'à la stérilisation de Malou. Pour tenter de dominer Talisman, Malou essayait de lui grimper sur la tête à longueur de journée, ce qui lui a valu quelques coups de dents à l'entrejambe ! Les lapins montent sur la tête des lapin dominants pour les obliger à baisser la tête en signe de soumission. C'est pour cette raison qu'il est conseillé de plaquer la tête d'un lapin au sol quand il est agressif avec vous. En douceur bien entendu !

Talisman, échaudé par les agressions de Malou a pris ses distances mais est devenu très jaloux. Dès qu'on s'occupait de Malou, il faisait l'intéressant pour capter notre attention. Nous avons attendu que Malou se calme totalement avant de refaire les présentations. Durant cette période, Talisman est régulièrement venu narguer Malou à travers la grille et Malou a fait de nombreuses tentatives d'évasion. En notre absence il était placé en cage pour éviter un accident. Un mois après la castration nous avons entrepris de les faire cohabiter. Cela ne s'est pas fait en 1 jour, 3 mois ont été nécessaires.

Les retrouvailles ont eu lieu en dehors du territoire de Talisman pour éviter de fâcher le maître des lieux. Nous avons décidé d'imposer Talisman comme chef pour plusieurs raisons :
- il était là avant, c'est un argument qui paraît simple mais Talisman était bien installé ne faisait aucune bêtise, il n'y avait donc pas de raison de le frustrer d'autant plus qu'il n'avait pas demandé à vivre avec un jeune mâle impétueux !
- il a meilleur caractère, ne s'énerve pas, n'est pas bagarreur. C'est un lapin facile à gérer qui obéit quand on se fâche contrairement à Malou qui, à cette époque, était incontrôlable.
- il est plus âgé et était donc à même d'éduquer le plus jeune.

Nous avons commencé par rassurer Talisman sur sa place de dominant. Nous lui avons donné à manger en premier, lui avons fait de longues séances de caresses et nous avons interdit l'entrée de son territoire à Malou. Nous nous sommes beaucoup occupé de lui pour qu'il oublie les désagréments apportés par le jeune Malou. Quand il a semblé considérer Malou d'un bon oeil, nous leur avons fait partager de bons moment ensemble :
- les sorties
- les repas, mais dans deux gamelles séparées pour éviter les combats.
- des séances de jeux et câlins
- les siestes

Les rencontres ont eu lieu l'après midi quand les deux n'avaient qu'une envie : dormir, afin de limiter les sautes d'humeur. Petit à petit il n'y a plus eu de disputes, sauf quand Malou provoquait Talisman.
Les moments de repas sont restés tendus plus d'un an, Malou voulait toujours ce qu'il y avait dans la gamelle de Talisman et n'hésitait pas à lui mordre les joues ou les oreilles ce qui a rapidement mis Talisman de très mauvaise humeur. Nous avons dû jouer les arbitres en grondant Malou pendant tous les repas, jusqu'à ce qu'il arrête de voler la nourriture.
Une fois le problème des repas réglé, nous avons pu les laisser ensemble en notre présence. Les bagarres se sont espacées et n'étaient plus du tout violentes, juste quelques sauts et grognements. Nous avons commencé à les faire dormir ensemble la nuit. Tout allait bien jusqu'au jour où j'ai remarqué une plaie dans l'oreille de Talisman. Malou l'avait mordu et la plaie s'était infectée. Talisman a été placé sous antibiotiques 10 jours et nous l'avons immédiatement séparé de Malou qui a regagné sa cage pour la nuit. Pendant plusieurs semaines nous avons été constamment sur son dos, à le gronder dès qu'il tentait un mauvais coup. Nous lui avons interdit l'accès au territoire de Talisman en notre absence et petit à petit il s'est soumis au règlement.

En juin 2006 la cohabitation a été définitive, il aura fallu attendre 7 mois. Malou a accepté sa place de dominé, il s'est rendu compte que le chef n'était pas très exigeant et que tant qu'on le laissait dormir et manger en paix il n'y avait pas de problème ! Leur relation n'est pas du tout la même que celle d'Emmi et Talisman, ce n'est pas aussi harmonieux mais ils s'apprécient. Il y a de la rivalité entre eux, de la jalousie mais aussi de l'affection. Comme Malou a de graves problèmes de santé, il est régulièrement absent pour se faire soigner ou hospitaliser, il manque à Talisman et je pense que la réciproque est encore plus vraie. Ils se rassurent l'un l'autre, se toilettent, s'amusent et agissent souvent en jumeaux mais il faut toujours avoir en tête que ça peut déraper.

En 2007 nous avons déménagé et nous avons tenté d'anticiper leurs réactions. L'arrivée sur un territoire totalement neutre pouvait changer bien des choses ...nous n'avons pas été déçus. Malou s'est senti pousser des ailes et pendant quelques jours il a été très agressif avec Talisman. Nous avons dû prendre les choses en mains, rassurer Talisman, le pousser à explorer le nouveau territoire, à y prendre ses marques avant que le petit nouveau s'y sente trop à l'aise. En une semaine il a repris le dessus, Malou a compris que nous ne le laisserions pas être le chef ici non plus et il a retrouvé son calme.
Certains lecteurs penseront peut être qu'après tout ça ne changerait pas grand chose que Malou soit le chef et qu'il a bien le droit lui aussi à son heure de gloire. La raison pour laquelle nous ne le laissons pas prendre le dessus est qu'il serait un chef très agressif qui abuserait de son pouvoir et qu'en plus Talisman serait complètement déprimé par sa perte de "pouvoir". Dans la nature le roi déchu s'en va, ici il doit subir les volontés du nouveau roi des lapins. Quand le nouveau roi est un petit tyran domestique, la vie devient infernale pour tout le monde !

Malou et Talisman ont beau s'entendre ils ne pourraient en aucun cas vivre ensemble en cage ou en enclos, le fait d'être en totale liberté leur laisse assez d'espace pour s'éviter quand ils sont d'humeur bagarreuse, en cage ils se battraient !

Après deux ans d'une relation houleuse, ils ont trouvé leur équilibre, partagent sieste et repas. Cette réussite ne nous empêche pas de déconseiller fortement l'adoption de deux mâles. En adoptant un mâle et une femelle vous aurez toutes les chances d'avoir un couple paisible, harmonieux au sein duquel ne règnera aucune tension. Si, comme nous, une erreur de sexage vous oblige à faire cohabiter deux mâles, ne désespérez pas, ce n'est pas complètement impossible, la preuve. Il faudra vous armer de patience et d'autorité. Vous devez devenir le roi de la garenne pour dominer le lapin dominant, de cette manière vous pourrez mettre fin rapidement aux combats et vous faire obéir des deux belligérants. Ne cédez jamais au plus teigneux et privilégiez la domination du plus raisonnable des deux lapins. De cette manière, la domination ne sera pas trop difficile à subir pour l'autre lapin.
Dans certains cas, malgré tous les efforts, les lapins ne s'entendent jamais quoi que l'on fasse. Les lapins ont aussi leurs préférences en matière de compagnon, parfois ils ne peuvent pas se supporter même si pris séparément ce sont deux lapins adorables. Dans ce cas là, il n'y a pas grand chose à faire à part espérer qu'avec le temps cette animosité s'estompe.