header

Dernière mise à jour : 21/06/2017

Comportement du lapin de compagnie : Gentil ou méchant ?(Mise à jour : 27/01/2010)

Gentil ou méchant ?

"Mon lapin est méchant, il mord", "Ma lapine n'est pas gentille, elle ne fait pas de léchouilles", "Est ce que ce lapin est gentil ? Est ce qu'il me fera des léchouilles ?" sont des ritournelles entendues des centaines de fois sur le forum ou lors des demandes d'adoption ou d'abandon. Ces deux mots devraient pourtant être rayés du vocabulaire lié à l'étude du comportement du lapin. Ils sont porteurs d'un jugement moral bien éloigné de la réalité de la situation.

Tout d'abord ouvrons le dictionnaire :
Méchant : Qui fait intentionnellement du mal à autrui, qui cherche à nuire, malveillant, nuisible, médiocre
Gentil : Aimable, complaisant, plein de bons sentiments à l'égard d'autrui ; délicat ; Ce dit d'un enfant qui se conduit bien, qui est sage.

Rien de tout cela n'est applicable aux situations dans lesquelles ces qualificatifs sont employés dans bon nombre de discussions sur le comportement du lapin de compagnie.

Un lapin peut effectivement agir dans le but de nuire à un autre, en lui volant sa nourriture par exemple ou en le chassant de son territoire Ce n'est pas pour autant de la méchanceté car ces comportement sont instinctifs chez le lapin. De plus ce n'est pas dans l'intention de nuire qu'un lapin marque son territoire, refuse de lécher son "propriétaire", étale son foin partout, ronge des pieds de chaises ou grogne. En grognant, il indique même qu'il préférerait ne pas nuire en mordant et qu'il faut donc adopter un autre comportement face à lui. On pourrait presque dire qu'il fait preuve de bon sentiment. Après tout, il pourrait se contenter de mordre sans avertissement préalable.

Un lapin peut aussi être plein de bons sentiments à l'égard d'autrui, lorsque que son compagnon est malade entre autre. Mais ce n'est pas forcément parce qu'il est animé de bons sentiments qu'il vous fait une parade amoureuse, qu'il vous lèche, qu'il vous grimpe sur les genoux, qu'il est propre et sage.

Réduire l'étude du comportement à de la méchanceté et de la gentillesse, c'est traiter du seul point de vue de la morale un ensemble de comportements qui ont bien souvent une origine purement hormonale ou environnementale. Nier ceci c'est considérer que le lapin est intrinsèquement bon ou mauvais et que son comportement n'est pas lié ni aux comportement des humains qui l'entourent, ni à son éducation, ni à son âge, ni à son environnement, ni à ses hormones... C'est un raisonnement très simplificateur qui permet avant tout de ne pas se remettre en question soi-même. C'est très reposant mais ça ne solutionne rien.

Un lapin agressif n'est pas un lapin méchant dans 99,99% des cas, c'est juste un lapin qui répond de manière agressive à certains stimuli. Il est donc plus intéressant,pour mettre fin à ce comportement négatif , de trouver quel stimulus provoque une réponse agressive, plutôt que de le qualifier de "méchant". Si le lapin mord uniquement si on touche à sa gamelle, ce n'est pas un trouble du comportement, ni de la méchanceté, c'est de l'instinct comme on a pu le voir ici : L'agressivité au moment des repas.

Chaque solution a un problème, c'est pourquoi dans l'intérêt de l'animal mais aussi de la relation qu'il peut avoir avec son entourage , il est capital de réfléchir aux stimuli qui provoquent le comportement négatif plutôt que de classer le lapin dans la catégorie pit-bull.

Un grand nombre de lapins abandonnés sont qualifiés de "méchants" alors que ce sont juste des lapins mal dans leur peau qui n'ont pas reçu les bons signaux de communication et ont donc développé de mauvaises réponses.

Il suffit de leur apprendre à communiquer autrement pour qu'ils se transforment en lapins paisibles et bien dans leurs têtes. Le placer dans un environnement adapté à ses besoins est même dans certains cas suffisant.

Il en est de même pour la supposée "gentillesse" qui se manifeste par des parades amoureuses, des honk honk, des léchouilles intempestives. La frustration sexuelle occasionnée par une poussée hormonale ne peut pas être qualifiée de "gentillesse" surtout que ces périodes de "gentillesse" sont presque toujours suivies, lorsque la frustration est à son comble, de période d'agressivité.

On ne peut pas se contenter de dire "mon lapin est méchant à telle période puis gentil à tel autre", tout comme il n'est pas juste de dire "la stérilisation rend le lapin plus gentil". La stérilisation étant une intervention chirurgicale localisée aux organes reproducteurs, elle ne peut pas avoir de conséquence sur la personnalité ou la "morale" d'un individu. Elle n'a pour seul effet la réduction du comportement sexuel en réduisant on annulant l'effet des hormones. Le lapin de compagnie stérilisé garde la même personnalité et le même caractère sauf qu'il est lui-même. S'il ne fait plus de léchouilles, ce n'est pas parce qu'il est moins gentil, mais seulement parce qu'il est moins excité. S'il ne mord plus, ce n'est pas parce qu'il est moins méchant mais seulement parce qu'il est moins frustré ou moins malheureux.

Un lapin peut aussi avoir très mauvais caractère, ce n'est pas pour cela qu'il est méchant. Il peut s'agir d'un caractère capricieux, d'un éternel mécontent, qui même dans un environnement idéal manifestera son mécontentement. Cependant les lapins qualifiés de "méchants" sont le plus souvent des lapins mal dans leur peau car ils ne réussissent pas à communiquer pour diverses raisons (ou ne sont pas compris) et dont la frustration et le mal-être ne cessent d'augmenter au fil des échecs. C'est pourquoi il est important de faire tomber ces qualificatifs aux oubliettes, pour se concentrer sur l'essentiel : la communication et la compréhension mutuelle. C'est la seule clef du succès.