header

Dernière mise à jour : 16/02/2017

Introduction des légumes dans le régime du lapin ( Mise à jour : 28/05/2010)

Les règles de bases

Les règles de bases sont des règles élementaires de prudence. En toute logique, un lapin doit pouvoir manger sans aucun problème tous les légumes de la liste de légumes comestibles ainsi que tous les fruits mais certains lapins ont des sensibilités particulières à quelques légumes qu'ils n'arrivent pas à digérer. Ces légumes leur provoquent des gaz ou des diarrhées, ce sont en général des légumes de la famille du chou mais il arrive qu'un lapin soit intolérant à la carotte ou aux blettes. On ne commence jamais par les légumes les plus riches en eau (salade en particulier) mais plutôt par des légumes racines. Moins votre lapin mange de foin plus il risque de mal digérer les légumes riches en eau, il est donc primordial de l'habituer à manger beaucoup de foin avant d'introduire les légumes. On évite aussi tous les légumes classés comme "à risques" dans la liste de légumes ( blettes, épinard, navet, betterave...), ce ne sont pas des légumes pour "débutants".
Les légumes les plus simples à utiliser pour débuter sont : endive, carotte, feuilles de céleri, herbes aromatiques, fanes de carottes.
Il est indiqué sur la liste si le légume pouvait poser problème, c'est un premier repère mais ce n'est pas suffisant pour vous assurer que votre lapin digèrera le légume correctement, tout dépend de la solidité de son système digestif. Un grand nombre de lapins ont été mal sevrés et digèrent mal.
Il est donc primordial de prendre des précautions.

- N'introduire qu'un nouveau légume à la fois dans l'alimentation, toujours en petite quantité.
Exemple : jour J : 1 rondelle de carotte, J+1 : idem, J+2 : 2 rondelles , J+3 : idem. Si tout va bien continuer pendant plusieurs jours.

-Respecter un minimum de 12h entre chaque introduction de légume, pour être certain de ne constater aucun bouleversement du transit.

-Inspecter le bac à litière et observer le lapin, arrêtez le test en cas de :
ballonement( ralentissement du transit, ventre gonflé et dur), diarrhée, selles + molles ou au contraire ralentissement.
En cas de selles molles sporadiques n'éliminez pas le légume définitivement, c'est sans doute une accélération passagère du transit sans gravité. Dans les autres cas éliminez le légume du régime.

Que faire face à un lapin refuse les légumes ?

Il est assez fréquent qu'un lapin refuse un légume inconnu et vous regarde d'un air soupçonneux pensant que vous tentez de l'empoisonner. La majeure partie du temps il mangera le légume dès que vous aurez le dos tourné ou pendant la nuit.
Si ce légume se conserve bien laissez-le toute la journée ou toute la nuit et renouvelez l'expérience plusieurs jours de suite. Le lapin finira par y goûter !

Les lapins sont capricieux, s'ils adorent le fenouil et que vous apportez un chou de bruxelles ils font la tête et le dédaignent mais ne vous laissez pas avoir, donnez-leur ce que vous savez bon pour eux, c'est à dire une alimentation équilibrée avec des légumes variés. Ne laissez pas le lapin décider sinon il ne mangera que 2 ou 3 légumes.
-changez la présentation (coupez en rondelles, en bâtons) pour tromper l'ennemi. L'odeur sera plus forte et attirera le lapin.
-n'essayez pas de lui donner à la main , igorez-le faites comme si c'était un légume habituel.
Vous finirez par entendre le croc croc significatif, peut-être au bout de 2-3 tentatives...ou plus.
-Si vous avez affaire à un p'tit teigneux qui a tendance à mordre, vous pouvez au contraire le titiller avec le légume, il croquera dedans par mégarde et s'il trouve ça bon, il le mangera au calme plus tard.