header

Dernière mise à jour : 16/11/2014

Maladies des oreilles chez le lapin de compagnie ( Mise à jour : 03/06/2010)

Introduction

Les oreilles des lapins de compagnie, en particulier celles les lapins béliers, doivent être régulièrement surveillées car les symptômes de maladies peuvent être très discrets voire absents.

Une oreille propre est rose et ne dégage pas d'odeur désagréable. Inspectez régulièrement à la recherche de dépôt de cire, croûte ou parasites. Si votre lapin secoue et gratte souvent ses oreilles c'est que quelque chose le gène, le vétérinaire peut alors vérifier que tout va bien et vous prescrire si besoin un produit pour dégager le trop plein de cire. Il vérifiera aussi qu'il ne s'agit pas d'une otite.

Si un nettoyage est nécessaire, votre vétérinaire vous prescrira une solution auriculaire. Un nettoyage de l'oreille s'effectue en 3 étapes : on dépose la solution dans le conduit (lorsque vous regardez l'intérieur de l'oreille, vous devez voir 2 "trous", c'est dans celui le plus proche du corps et pas dans celui proche du nez qu'il faut mettre le produit), on masse la base de l'oreille pour décoller les saletés( Vous devez entendre des petits "floc floc") et on récupère ce qui remonte soit avec un coton tige (si c'est dans un petit recoin à l'extérieur du conduit), soit à l'aide d'une compresse. Dès la fin du massage le lapin va secouer la tête se qui va permettre d'évacuer des saletés. On termine en essuyant bien l'oreille.

1.Solution auriculaire.                        2.Massage                                     3.Nettoyage et séchage

Exemple de ce que l'on peut retirer des oreilles (taille réelle 1 cm de long) :

Les pathologies liées aux oreilles peuvent entraîner une perte partielle ou totale de l'audition. Si cette perte d'audition est définitive, il ne faut pas s'inquiéter, le lapin s'y fera parfaitement.

N'utilisez jamais de produit auriculaire ou antiparasitaire sans l'avis de votre vétérinaire !

Gale auriculaire

L'acarien Psoroptes cuniculi est responsable de la gale auriculaire des lapins. Si les parasites sont peu présents les symptômes sont très discrets et peuvent ne pas être détectés. Lorsque les parasites se multiplient le lapin secoue la tête, se gratte et le conduit auditif se rempli d'une pâte jaunâtre et molle, mélange de cérumen, d'acariens et de petits débris de peau. Le conduit peut se remplir, le mélange forme alors une croûte à l'intérieur de l'oreille mais peut aussi, dans les cas les plus graves, se répandre dans le cou ou sur la tête.
La gale des oreilles n'atteint pas l'oreille interne mais si elle n'est pas traitée l'oreille peut se surinfecter, dans ce cas l'infection peut prendre la forme d'une otite interne. Dans les cas les plus graves les acariens peuvent dévorer l'oreille.
Le diagnostic est simple, le vétérinaire réalisera un prélèvement et l'observera au microscope. Le traitement est lui aussi simple, la sémectamine ou l'ivermectine permettent de traiter le lapin en quelques semaines. Il faut traiter les deux oreilles même si le dépôt n'est visible que dans une des oreilles.
La gale auriculaire est bien évidemment contagieuse
Voici l'exemple d'une lapine atteinte de gale des oreilles recueillie par la SPACA Montreal. La première photo a été prise le jour de son arrivée, la seconde 6 jours après le début du traitement.

Infection de l'oreille

Les infections de l'oreille peuvent avoir plusieurs origines :
- un corps étranger logé dans l'oreille. Une graine peut se coincer dans le conduit et irriter l'oreille, provoquant ainsi une infection secondaire.
- la gale auriculaire peut, si elle n'est pas soignée au début de son évolution, provoquer une infection secondaire.
- un problème anatomique : un conduit trop étroit ne permet pas une bonne évacuation de la cire et peut être la cause d'otite chronique.
- une inflammation chronique causée par une allergie (plus rare).
- une affection respiratoire chronique de type pasteurellose.
- une mauvaise hygiène ( lapin bélier, bélier anglais, lapin handicapé)

Lorsque le lapin secoue la tête, se gratte de manière excessive ou a les oreilles très sales, il est important de consulter un vétérinaire sachant soigner les lapins afin de déterminer s'il y a une infection. Le vétérinaire pourra réaliser les examens nécessaires afin de déterminer la cause de l'infection et sa gravité. L'infection peut être externe ou toucher l'oreille moyenne ou interne. Les infections externes ou moyennes peuvent passer inaperçues, les infections internes, en revanche, peuvent provoquer des pertes d'équilibre et un torticolis. Si besoin des analyses, une radio ou un scanner peuvent être réalisés. Des analyses des sécrétions permettent d'affiner le choix de l'antibiotique. Les vétérinaires ont à leur disposition plusieurs types d'antibiotiques : gouttes, comprimés, buvables et injectables.
Dans les cas les moins graves, un antibiotique local sous forme de gouttes auriculaires peut être suffisant.
Dans les cas sévères, une intervention chirurgicale peut être nécessaire soit pour bien nettoyer l'oreille, soit pour agrandir le conduit et permettre une meilleure évacuation.


Exemples de cas d'infection ayant nécessité une ou plusieurs interventions :

Cas de Mushu

Intervention sur Mushu pour nettoyer l'oreille suite à une grave otite ayant occasionné une destruction du tympan :

Radio de Mushu montrant une bulle tympanique perforée (en rouge la bulle, en bleu la perforation) :

Intervention visant à abaisser le conduit auditif :


Le cas de Talisman : Exérèse du conduit auditif et bullectomie

En février 2008 nous avons remarqué que les oreilles de Talisman était de plus en plus sales et que derrière la cire il semblait y avoir du pus. Nous avons donc consulté et le vétérinaire à diagnostiqué une otite de l'oreille gauche. Après 10 jours de traitement antibiotique, aucun effet n'était visible nous avons donc pris rendez-vous pour effectuer des examens complémentaires. Une fibroscopie sous anesthésie gazeuse a été réalisée afin de vérifier l'état des oreilles et d'effectuer un nettoyage complet.
L'examen a révélé que les deux oreilles étaient pleines de pus et de sang, un prélèvement a été effectué et a été envoyé au laboratoire pour y être analysé. Un autre prélèvement a été examiné sur place pour éliminer la piste d'un champignon ou d'un parasite. L'examen n'a révélé ni tumeur, ni polype, ni présence de bactérie.
Comme les oreilles continuaient à se remplir de pus, un scanner a été réalisé pour vérifier l'état de l'oreille moyenne et de l'oreille interne et s'assurer que les bulles tympanique n'étaient pas infectées. Le scanner a révélé la présence d'une masse d'aspect tumoral ayant détruit le tympa ainsi que du cartilage, des os et une partie de la bulle tympanique qui apparaissait déformée sur le scanner :

Une intervention a été planifiée rapidement afin de retirer la masse ainsi que la totalité de l'oreille détruite par cette masse. Le taux de réussite est de 9/10 mais les chances de survie dans ce cas ne sont que de 2/3 car il peut s'agir d'une tumeur cancéreuse auquel cas il n'y a pas de solution pour soigner le lapin.
L'intervention s'est très bien déroulée et Talisman est rentré à la maison après 5 jours d'hospitalisation. Une mèche a été posée afin d'absorber le pus qui continuait à se former. Voici une photo prise 6 jours après l'intervention :

Les résultats d'analyse ont révélé qu'il ne s'agissait pas d'une tumeur mais d'une prolifération de tissu conjonctif. Aucune bactérie pathogène n'a été décelée. Par précaution Talisman a été mis sous antibiotique pendant 4 semaines. Voici une photo réalisée 20 jours après l'intervention :

Et voici le résultat après la repousse partielle des poils :

Il devra être suivi à vie mais le risque de reformation d'une telle masse reste très faible puisqu'il n'y a plus d'oreille.

Prévention

Il n'existe aucune prévention miracle mais on peut tout de même prendre des précautions :
- éviter les courants d'air et l'humidité
- assurer une bonne hygiène et aider le lapin à se laver les oreilles s'il n'y arrive pas ( sous contrôle vétérinaire)
- avoir un lapin en bonne santé, au système immunitaire fort, peut éviter la prolifération des germes infectieux. Il est donc important d'offrir de bonnes conditions de vie.

Articles complémentaires :

-Syndrome vestibulaire, torticolis et AVC
-Les inclinaisons de la tête chez les lapins de compagnie

Crédit photo : Talisman, Sweety ( SPCA Montreal) Mushu.